A-A+
02 96 69 30 30

Historique

La Congrégation des Sœurs Hospitalières de Saint Thomas de Villeneuve fut fondée à Lamballe, en Bretagne, en 1661, par le Père Ange Le Proust (1624-1697), religieux augustin, alors prieur du couvent de l’Ave Maria de cette même ville.

L’Acte de Fondation est signé le 16 février 1661, entre la ville de Lamballe et la Confrérie de la Charité pour « La plus grande gloire de Dieu et le bien public… sur proposition du Père Ange Le Proust ».

L’installation des 3 premières jeunes femmes a lieu, solennellement le 2 mars 1661. Les sœurs vivront parmi les malheureux, dans l’hôpital même.

Quand le 16 octobre 1697 le Père Ange meurt, la Congrégation compte une vingtaine de communautés. La voie est tracée, les nouvelles hospitalières seront les pionnières qui ouvrent le chemin à toutes celles dont l’idéal sera le même au cours des siècles :

  • Aimer et servir dieu et le prochain
  • Faire fleurir l’hospitalité
  • Agir auprès de tous avec tendresse et cordialité

1698 – La Maison-Mère s’installe rue de Sèvres à Paris, en parallèle de l’expansion des maisons.

1761 – 1er Centenaire de la Fondation : environ 56 maisons confiées à 330 sœurs.

1774 – Première édition des Constitutions

Attentive aux détresses des hommes de son temps, la Congrégation avait dû étendre sa mission pour répondre aux besoins nouveaux et aux appels de l’Église. Ses activités dépassaient, depuis longtemps déjà, le cadre des petits hôpitaux des origines. Aussi était-il nécessaire de préciser les Constitutions :

« On leur demandera, avant de les admettre à la profession, si elles ne sont pas indifférentes pour tous les emplois et lieux où on voudra les occuper, et également contentes de servir Dieu et le prochain, dans les grands comme dans les petits hôpitaux, dans les maisons de refuge comme dans celles de pensionnaires, dans les maisons de retraite comme dans les écoles charitables… »

La congrégation se développe : présence des sœurs dans leurs propres établissements de Bretagne, d’Île-de-France ou de Provence-côte d’Azur, mais aussi présence de communautés dans les hôpitaux publics. Expropriées de la rue de Sèvres en 1908, les Sœurs installent leur maison mère à Neuilly-sur-Seine pour être « à la campagne ». Au cours du XXème siècle, elles partent en mission hors de France aux États-Unis, au Sénégal, au Bénin et au Togo.

Pour plus d’informations sur la Congrégation Saint-Thomas de Villeneuve, nous vous invitons à visiter son site internet: http://www.congregation-stv.org/

 

Historique de la congrégation à Moncontour

1662 – Arrivée des sœurs à Moncontour, recevant par donation un petit hôpital en ruine et une petite chapelle, pour but de recueillir et soigner les pauvres, vieillards, infirmes, incurables.

1810 – Décret impérial approuvant les statuts de la Congrégation.

1826 – Ordonnance du Roi Charles X autorisant définitivement la Communauté des religieuses de Moncontour.

1840 – Agrandissement de la chapelle et des bâtiments Saint Joseph.

1914 – Ouverture d’une école maternelle et d’une école primaire.

1935 : Ouverture d’un cours commercial.

1939/1941 – Accueil des réfugiés.

1948/1957 – Construction de bâtiments d’hébergement, Saint Jean-Baptiste et des Services Généraux.  Ouverture d’un bâtiment à destination de 50 convalescents à l’Oasis.

1960/1991 – Extension du bâtiment Saint Jean-Baptiste. Construction d’un bâtiment Loisirs.

1982 – Accord pour ouverture du bâtiment de Long Séjour, Notre-Dame, 120 lits.

Accord pour ouverture d’une Ecole d’Aides soignantes pour 3 ans.

Arrêté 11-10-1982 du Préfet de Région Bretagne autorisant la création d’un foyer d’hébergement de 125 lits pour adultes handicapés, qui sont intégrés au service Saint Joseph.

1991 – Extension du bâtiment Oasis

1997 – Construction d’une blanchisserie à l’extérieur de l’enceinte principale.

2000 – Construction du bâtiment Saint Thomas : 3 unités de 26 résidents + 1 salle des fêtes.

2001/2005 – Rénovation du bâtiment Notre-Dame.

2005 – La Maison de Retraite devient un EHPAD, Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes.

2010 – Création de l’Horizon, une unité de vie de 11 places pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés

2010  – La Maison Saint Thomas de Moncontour a intégré « l’Hospitalité Saint Thomas de Villeneuve » dont le siège social est situé à Lamballe (22).

2010 – Création d’un accueil de jour de 6 places : l’Escale.

2011 – Création d’un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA): la Chaumière.

2016 – Création d’une seconde unité de vie de 21 lits pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés, par transformation de services existants : les Camélias.